• Chapitre 10

    Une histoire d'amour qui commence?

     

    Le lundi, quand il a fallut que je quitte la maison, j'avais une peur bleue du regard des autres et des questions que personne ne manquerai de me poser. Le problème c'est que je ne pouvais pas repousser le moment où j'y retournerai. Je suis donc sortie de chez moi pour prendre le bus. Cole n'était pas là. Je crois bien que ça m'a fait du mal et qu'au fond, j'espérait qu'il serait présent. Dans le bus, toujours aucunes traces de lui mais, au fond , il y avait Tom, le copain de Cat. Je ne voulais pas aller le voir. Je me suis donc assis au milieu mais ça ne l'a pas découragé... Il est venu s'asseoir à mes côtés et, comme je ne lui adressait pas la parole, il s'est exclamé: "-Surtout ne dit pas bonjour... C'est pas comme si je prenais le bus exprès pour toi après tout! C'est pas comme...

    - Je ne t'ai rien demandé moi! Je suis très bien toute seule, merci!

    - Moi non plus j'ai rien demandé! Si tu dois t'énerver contre quelqu'un va voir Cole!

    - A lui non plus je ne lui ait rien demandé alors c'est pas la peine de faire des efforts!

    - Tu ira lui dire alors puisque moi j'ai pas mon mot à dire...

    -T'inquiète pas je vais lui parler. A plus!"

    Le bus venait de s'arrêter devant lycée donc je suis descendue au pas de course. Si je voulais trouver Cole et m'expliquer avec lui, je devais me dépêcher... Je l'ai vu avec sa bande à leur point de rendez-vous et me suis précipitée vers lui. Toutes les personnes sur mon chemin se sont poussées comme ci j'allais les foudroyer sur place s'ils ne le faisaient pas. Lorsque que je suis arrivée au niveau de Cole, je me suis écriée:

    "-Tu n'as pas à envoyer quelqu'un me surveiller! Tu es...

    - Ailleurs Mei!

    - A oui? Ailleurs? T'as pas d'ordres à me donner Cole et tu as encore moins le droit de me faire suivre alors maintenant tu me lâches! OK? C'est bon t'as compris cette fois? Tu n'est qu'un...

    -J'ai dit stop!

    -Oui et tu n'as pas à me le dire! Au revoir! Et arrête d'envoyer tes amis me pister!" 

    Je commençais à partir quand je sentis une main m'agripper le bras: la main de Cole. Je voulais me dégager mais il continuait à me retenir. Alors, énervée au plus au point, j'ai marmonné: "Lâche moi Cole...

    -Non" 

    Je me suis alors exclamé (si fort que le peu qui ne nous regardaient pas se sont retournés):" -J'ai dit lâche moi espèce d'idiot! C'est qu'elle mot que tu ne comprend pas? Lâche ou moi? Pourtant c'est deux mots de base non? Alors pour t'expliquer, ça veut dire que je veux que tu vires ta main de mon bras et que tu me laisses partir. C'est bon? T'as compris maintenant? C'est pas trop dur?

    -Fais attention à la façon dont tu me parles Mei... Et non je ne te lâche pas. On doit parler tout les deux.

    - Primo: je te parle comme je veux, deusio: je dois aller en cours que tu le veuille ou non et tertio: on parlera plus tard si je suis de bonne humeur. Ca te va? C'est bon tu peux me laisser m'en aller maintenant?

    -Non

    -Cole...Je vais franchement m'énerver... Et je te jure que tu seras pas beau à voir après ça...

    -A oui? J'attend de voir ça!"

    Je lui ai donc décoché un violent coup de talon dans l'entrejambe (bah oui...j'avais pas trop le choix si je voulais pouvoir aller en cours...). Il s'est plié en deux et je suis partie, au pas de course, rejoindre ma classe sans un regard en arrière. Je suis arrivée juste au moment de la sonnerie (comme quoi j'avais bien fait). Je me suis assise en vitesse et c'est seulement à ce moment là que j'ai pensé à ce que je venais de faire... Je vais me faire tuer par Cole! Autant lui mettre un coup de pied Ok et encore mais en public... Je suis morte! Bon bah je vais ENCORE devoir éviter Cole si je veux rester en vie. Jusqu'au repas, j'ai réussi à lui échapper mais il m'a intercepté à la sortie de mon dernier cours. "Mei... S'il te plait...je veux te parler... Arrête de me fuir! Je suis désolée pour tout ce que j'ai dit ces derniers jours!

    - Lâche moi! A moins que tu veuilles que je me défende... C'est toi qui vois!

    -S'il te plaît accorde moi juste 5 minutes!

    - En 5 minutes tu as le temps de me planter une dizaine de poignards en plein cœur!

    - Je ne ferai jamais rien qui puisses te faire souffrir volontairement Mei. Je te le jure.

    - Et je devrais te croire? Au revoir Cole...

    - Non! Mei c'est à propos de tes parents...

    - Et t'aurais pas pu le dire plus tôt? Je te suis!" 

    Nous sommes passés derrière le lycée dans un coin calme où il pourrait me parler sans risquer d'être entendu par des oreilles indiscrètes. Nous nous sommes regardés dans les yeux et le monde a disparut. Nous étions au self, assis à une même table et il avait une main posée sur ma jambe. Il me chatouillait délicatement. Tous le monde à la table riait, l'ambiance faisait chaud au cœur... D'un coup Cole m'a chuchoté au creux de l'oreille: "- Je t'aime" et je lui ai répondu que moi aussi je l'aimais. La vision était fini et nous étions à nouveau derrière le lycée. Comme cette vision allait contre tout ce que j'avais affirmé jusqu'à maintenant, je me suis détournée et lui ai demandé: -" Bon alors? Quesque tu voulais me dire à propos de mes parents?

    -On en est toujours au même point.

    -Attend! Tu m'as mentis! Tu t'es servi de mes parents pour pouvoir me parler? Tu n'est qu'un monstre Cole! 

    -Mei attend! Je voulais m'excuser et c'est la seule façon que j'ai trouvé... Je suis désolé d'avoir dû utiliser ça... Je ne supporte pas de te voir malheureuse... Je sais que tu ne veux pas que cette vision se réalise mais je t'aime et je ne veux pas te perdre. Je suis prêt à t'attendre le temps qu'il faudra! Promis!

    - N'importe quoi... Au revoir Cole"

    Je me suis approché de lui pour lui faire la bise mais il a légèrement tourné la tête et je me suis retrouvée à l'embrasser. Dès que nos lèvres se sont touchées, j'ai perdu toute notion du temps. Plus rien n'importait: j'étais dans les bras de Cole et il m'embrassait. Quand nous nous sommes éloignés l'un de l'autre, j'étais rouge comme une pivoine. J'ai regardé ma montre et suis partie en courant en  lui disant que Cat et les autres allaient m'attendre et que nous reparlerions peut être si j'était d'assez bonne humeur plus tard. J'ai rejoins mes amies au self en courant mais apparemment j'avais l'air suspecte puisque Cat c'es exclamé: "Alors pourquoi est-ce que tes super amies ici présente ont été obligées de t'attendre aussi longtemps? Aurais-tu fais un petit arrêt dans les bras de Cole avant de venir nous voir?

    -Non! Ca va pas? Je t'ai déjà dit qu'il n'était pas question qu'il m'approche à nouveau!

    - Et c'est pour ça que tu es rouge comme une pivoine?

    - Tu sais quoi? Penses ce que tu veux! Moi je sais que je n'ai pas "fais un petit arrêt dans les bras de Cole" et ça me suffis." Je me suis exclamé avec un air franchement théâtral. Après cela il ne c'est rien passé de particulier pendant le reste de la journée. Il y a juste une chose qui ne va pas: j'ai de plus en plus l'impression que j'aime Cole...Dès que je le vois, j'ai des papillons dans le ventre, j'ai envie d'aller le voir,... Je n'aime pas ça....

     



    Voilà enfin le chapitre 10 de Ma réalité qui traine depuis des mois (c'est le cas de le dire) dans mes textes à publier... J'espère qu'il vous plaira!

    Mimi


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :