• Chapitre 5

     

     

    Suis-je amoureuse?:

    Ce matin là, quand je me suis réveillée, j'ai été étonnement sereine. C'était comme si un poids que je trainais depuis des lustres disparaissait presque entièrement. Je ne savais pas pourquoi jusqu'à ce que je finisse de me réveiller et que je me souvienne de la journée de la veille. Je n'étais plus seule (je sais je ne l'étais déjà pas). Cole devait en avoir parlé à son père, ils allaient se renseigner! Par contre, il me semble que Cole m'avait mis en garde... Contre quoi? Contre qui? Il faudra que je lui demande en arrivant au lycée... Tiens...je vais aller au lycée à pied! Ca me changera un peu! Sur la route, j'ai croisé un homme bizarre qui m'a dévisagé comme si j'étais moi même bizarre. Il a commencé à vouloir m'approcher mais à ce moment là, Cole est apparu. L'homme c'est figé sur place puis est parti en courant.

    COLE - " Non mais ça va pas! Je te dis que tu es en danger et tu vas au lycée à pied! Tu es malade ma parole! Donne moi ton numéro de portable!

    MEI - Mais... 

    COLE - Non! Pas de mais!

    MEI - Si, il y a un mais tu n'est pas mon père!

    COLE- Ok, ok. Je comprend ce qui t'arrive mais s'il te plaît donne moi ton numéro de portable! J'en ai besoin pour te protéger!

    MEI- Me protéger contre quoi? Contre qui? Tu ne peux pas me laisser sans informations et me dire ce que j'ai à faire! Je ne suis pas une petite fille sans défense! Je te rappelle que mes parents ce sont fait en lever devant moi! Et tu voudrais que je t'écoute? Je sais que vous aller tout faire pour les retrouver. Ca m'enlève un poids, je sais que tu veux juste me protéger mais j'ai besoin de participer, de les retrouver! Et au fait, je suis libre de faire ce que je veux, je ne suis pas prisonnière!

    COLE - C'est bon? Tu as déballé ton sac? Tu peux me laisser parler maintenant? Pourquoi tu ne m'a pas dit que tu été là quand on les a enlevés?

    MEI - De tout façon je ne sais même pas si ils sont vivant! Il faut que je me fasses à l'idée que je ne les reverrais pas!

    COLE - Mei tes parents ne sont pas morts et tu le sais aussi bien que moi!

    MEI - Oui,oui Cole, je sais..." 

    Il m'attrape et me sert contre lui. Pourquoi mon cœur bat il la chamade? Ensuite, sans dire un mot, nous allons au lycée. Quand nous arrivons enfin là bas, tout le monde nous regarde comme si nous étions des monstres et Cole leurs lance des regards furieux. Ils arrêtent automatiquement après! A ce moment là, à ma grande surprise, Cole m'attrape la main et me tire vers son groupe d'amis. 

    COLE "- No comment! Je ne veux aucuns commentaires! (se tournant vers moi) au fait Mei ton numéro de téléphone s'il te plaît!

    MEI - Ok! Tiens il est sur ce papier. Je peux aller en cours maintenant ou tu veux me faire la morale?

    COLE - Je ne faisait pas la morale Mei... Tu pourras venir voir mon père demain soir? S'il te plaît.

    MEI - Ok!"

    Et là il me serre dans ces bras et mon cœur s'emballe.

    Après les cours, en rentrant chez moi, je reçois un SMS de Cole:

    Mrc d avoir accepté pr mn père. J ai ate de te voir.

    Je crois que je suis amoureuse... Ce n'est pas possible! Je ne peux pas être amoureuse d'un gars aussi chiant! Il faut que je l'oubli! Je vais me coucher tôt... Peut être que comme ça je me rendrais compte que en fait je ne l'aime pas...


  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Septembre 2014 à 17:08

    La suite ou est-elle ? :P

    2
    Samedi 6 Septembre 2014 à 17:19

    J'ai pas eu le temps encore...

    3
    Samedi 6 Septembre 2014 à 17:20

    C'est pas grave :) le lycée c'est un autre monde aussi c'est normal :P

    4
    Samedi 6 Septembre 2014 à 18:08

    J'adore ta fiction !!! ^^

    5
    Samedi 6 Septembre 2014 à 18:11

    Merci!

    6
    Samedi 6 Septembre 2014 à 18:26

    Je viens de découvrir mais j'attend avec impacience la suite ^^

    7
    Samedi 6 Septembre 2014 à 18:31

    Merci!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :